assurance vie
  • Darjeeling
    Contrat haut de gamme à frais réduits, Darjeeling offre l’accès à un large univers d’investissement
  • Kapital-direct
    Une sélection exclusive des meilleurs supports d’investissement pour ce contrat à frais réduits
  • Afer
    Depuis plus de 40 ans, le contrat Afer reste la référence en matière d'assurance vie
  • Patrimoine Vie Plus
    Contrat d'assurance vie multisupport qui offre l’accès à de nombreux mandats de gestion
  • Himalia
    Contrat d'assurance vie multisupport, Himalia est le produit phare de la gamme Generali Patrimoine
Comparateur d’assurance vie
Nous vous aidons à choisir l’assurance vie dont vous avez besoin !
Accéder au comparateur assurance-vie-menu-image
retraite

Coronavirus : ces fonds qui échappent à la baisse de la Bourse

Article
Assurance vie

Avec la crise du Coronavirus qui a déclenché une baisse généralisée des marchés financiers, la plupart des fonds d’investissement se sont retrouvés en perte sur les premiers mois de 2020. Mi-avril, certains conservaient cependant des performances positives. Quels sont ceux qui ont résisté ? Pourquoi s’en sortent-ils mieux ? 

L’investissement sur les supports en Unités de Compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’Unités de Compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

 

Sommaire

Sur 982 supports en unités de compte référencés dans le contrat Darjeeling, 41 étaient encore positifs à mi-avril, selon la base de données Quantalys. Sur 533 unités de compte référencées dans le contrat Kapital-direct, 32 demeuraient gagnants, à mi-avril. Et parmi les 220 supports en unités de compte communs aux deux contrats, on en retrouve une dizaine qui affichaient encore une performance positive depuis le début de l’année, à mi-avril. Certes, il s’agit d’un bilan provisoire et cette photographie à une date donnée peut être remise en cause par les fluctuations des marchés. 

Les supports financiers qui montent quand les marchés financiers baissent ne sont pas nombreux. Et leurs caractéristiques sont souvent bien différentes des fonds d’investissements plus classiques. Ceux qui ont résisté aux effets collatéraux du Coronavirus depuis le début de l’année méritent donc un examen particulier.

 

Les fonds indiciels « inversés »

Les fonds indiciels « inversés »

Parmi les survivants de la tempête boursière il y a d’abord tous les fonds dits « bear », c’est-à-dire des fonds qui ont une « performance inversée » à celle des actions. En tête des performances au sein du contrat Darjeeling, le fonds Lyxor CAC40 Daily X2 Inverse ETF (code BX4, ou FR0010411884) a pour objectif de réaliser chaque jour une performance « inversée » deux fois supérieure à celle de l’indice CAC 40. Depuis le début de l’année, il a ainsi gagné 44%, alors que l’indice CAC 40 était en baisse de 24% à mi-avril. Lors du krach de 2008, quand l’indice CAC avait perdu 42,7%, ce fonds avait gagné 83%. A l’inverse, ce fonds baisse très fortement quand les marchés sont gagnants. L’an dernier, avec la hausse de 26,4% de l’indice CAC40, il avait perdu 45,7%.

Le fonds Elan France Bear (code FR0000400434) accessible dans les contrats Darjeeling et Kapital-direct, a aussi vocation à réaliser une performance inverse à celle de l’indice CAC 40, mais sans effet de levier. Il a gagné 27,4% depuis le début de l’année, à mi-avril. 

 

Des placements indexés sur la volatilité

Des placements indexés sur la volatilité

Amundi Funds Volatility Euro A Euro C (LU0272941971), est un fonds de performance absolue qui mise sur l’évolution de la volatilité des actions européennes. La volatilité est une mesure de l’ampleur des fluctuations quotidiennes des marchés. Avec la crise du Coronavirus, la volatilité a explosé. On a enregistré des variations inédites en une seule journée, par exemple -12% lors de la séance du 12 mars, ou +8,5% le 24 mars. Le fonds mise sur l’évolution de cette volatilité, ce que ses gérants appellent la « volatilité de la volatilité ». Depuis le début de l’année, le résultat est payant. Il affichait un gain de 16,3% à mi-avril. Performant en période de crise, Amundi Funds Volatility Euro A Euro avait aussi gagné 22,6% durant l’année 2008, en plein krach. Mais avec la baisse de volatilité enregistrée en 2019, il avait perdu 9,1% l’an dernier.

 

Quand l’or redevient précieux

Quand l’or redevient précieux

Lyxor MSCI ACWI GOLD-ACC ETF-EUR (code LU0854423687) disponible dans le contrat Darjeeling, est un fonds indiciel spécialisé dans les mines d’or du monde entier, un secteur qui a jusqu’ici profité de la crise. A mi-avril, il affichait un gain de 15,2% depuis le début de l’année, grâce à la poursuite du redressement des cours de l’or. L’once de métal fin est montée jusqu’à 1754$ mi-avril, son plus haut depuis 2012. 
Le fonds investit dans les principales mines d’or du monde, comme Newmont Goldcorp, Barrick Gold ou Franco-Nevada. Sur le long terme, son destin est lié à l’évolution du métal précieux, dont les fluctuations sont aussi spectaculaires. L’an dernier, l’or avait connu une hausse de prix appréciable de 18,4%, à 1518$ l’once, ou 43 770 euros le lingot d’un kilo. Comme la rentabilité des mines d’or dépend de leurs coûts d’extraction du métal jaune, leurs cours ont tendance à amplifier ces variations. Le fonds avait ainsi gagné 45,8% en 2019. 

Autre fonds disponible dans le contrat Darjeeling spécialisé dans les mines d’or, BGF World Gold Fund A2 EUR Acc (code LU0171305526) se distingue aussi par sa résistance en ce début 2020. Il affiche une hausse de 6% à mi-avril, après un gain de 37,1% en 2019. 

Dans le contrat Kapital-direct, le fond Amundi Fund Cpr Gbl Gold Mines Au Usd C (LU0568608276), se distingue ainsi avec une hausse de 4,6% depuis le début de l’année, à mi-avril, après une hausse de 41% l’an dernier. Tiré par la flambée de l’or à la fin de la décennie 2000, il avait vu sa valeur doubler en deux ans, en 2009 et 2010, avant de subir lui aussi le repli du métal précieux.

Cours de l’once d’or depuis le début 2020

or

 

Un dollar fort quand l’euro faiblit

Un dollar fort quand l’euro faiblit

Autre tendance qui a soutenu la capacité de résistance de certains fonds, la bonne tenue du dollar et l’affaiblissement de l’euro. En dix ans, de fin 2009 à fin 2019, la monnaie américaine s’est appréciée de 27,8% par rapport à l’euro. Et, mi-avril, le cours du billet vert progressait encore de 3,3% depuis le début de l’année, par rapport à la monnaie unique européenne.

Cette fermeté de la devise américaine se répercute directement sur la performance des fonds de trésorerie en dollar américain. C’est le cas pour Amundi Fund Cash USD A2 (LU0568621618), accessible dans les contrats Darjeeling et Kapital-direct, qui s’adjuge 3,8% de gain à mi-avril. Le contrat Kapital-direct propose une large sélection de ces fonds de trésorerie en dollars dont les scores sont positifs depuis le début de l’année, à mi-avril. C’est le cas notamment pour BNPP USD Money Market Classic (LU0012186622, +3,9%), SG Monetaire Dollar E-C (code FR0010320440) de la Société générale (+3,9%), ou AXA Court Terme Dollar A (FR0000436453, +3,5%).

 

Des emprunts qui ont la cote

Des emprunts qui ont la cote

Le ralentissement brutal de l’économie lié au confinement a aussi entraîné un repli des taux d’intérêt, en anticipation de la récession économique attendue. Aux Etats-Unis, où le rendement des emprunts d’Etat à 10 ans, les T-Bonds, était remonté à 1,92% fin 2019, il est redescendu à 0,55% mi-avril. Cette baisse des taux a favorisé les fonds spécialisés dans les obligations, dont certains se distinguent.

Amundi US Treasury 7-10 USD (LU1681040652) est un fonds tracker (Exchange traded fund, ou ETF) dont l’objectif est de répliquer la performance de l’indice Markit iBoxx $ Treasuries 7-10Y, c’est-à-dire la performance moyenne des emprunts d’Etat américains de 7 à 10 ans d’échéance. Accessible dans le contrat Darjeeling, il a gagné 14,5% depuis début 2020, à mi-avril, après une hausse de 10,2% en 2019.

Amundis


M&G Lux Global Macro Bond Fund B EUR Acc (LU1670720033) est un fonds obligataire plus diversifié, qui a bien tiré son épingle du jeu depuis le début de l’année, avec un gain de 5,7% à mi-avril. Il avait déjà grimpé de 9,3% l’an dernier. Ce fonds vise à générer à la fois une croissance du capital et un revenu supérieurs à ceux du marché obligataire mondial. Grâce à des options et autres techniques de couverture en produits dérivés, ce fonds a réduit son exposition à certains risques, comme en témoigne l’écart entre ses investissements en portefeuille (actifs « physiques ») et son exposition « nette », en tenant compte des couvertures.

Les fonds d’obligations européennes ont été moins gâtés, mais on remarque la bonne tenue du tracker Lyxor Euro Governement Bond 25+Y ETF (code LU1686832194). Ce fonds suit l’indice de performance des emprunts ayant une échéance de 25 ans, émis par les principaux Etats européens. Il affichait encore un gain de 3,8% depuis le début 2020, à mi-avril, après des gains de 21,3% en 2019 et 4,3% en 2018.

 

Technologie et santé en tête

Technologie et santé en tête

Très peu de fonds investis en actions ont échappé au tourbillon de baisse qui s’est abattu sur les marchés avec la crise du Coronavirus. Mais certains ont mieux résisté, grâce à des stratégies et thématiques originales ou très pointues.

MSIF US Growth Fund A (LU0073232471) et MSIF US Growth Fund AH (EUR) (LU0266117414) proposés dans le contrat Darjeeling, sont des fonds d’actions américaines de croissance. Ils recherchent « des sociétés établies et émergentes de qualité supérieure qui bénéficient d'atouts concurrentiels durables, de rendements du free cash-flow élevés et de tendances favorables en matière de rendement du capital investi ». Leurs gains sont de respectivement 16,5% et 11,7% depuis le début de l’année, à mi-avril, selon la base de données Quantalys. Ces fonds sont des déclinaisons du même portefeuille, mais ils sont libellés dans deux devises différentes, la part A en dollars américains, et la part AH en euros.

MSFI

 

Egalement géré par Morgan Stanley, le fonds MSIF US Advantage Fund A (code LU0225737302) a aussi résisté à la baisse généralisée, avec un gain de 5,2% depuis le début de l’année, à mi-avril. Ce fonds s’était distingué par le passé. Il était notamment un des rares à afficher une performance positive de 5,7% en 2018, quand la plupart des fonds en actions subissaient des pertes.

Autre fonds dédié aux technologies, disponible dans le contrat Darjeeling, Echiquier Artificial Intelligence (LU1819480192) a été lancé à l’été 2018. Spécialisé dans les sociétés bénéficiant du développement ou de l’exploitation d’innovations liées à l’intelligence artificielle, il était en hausse de 5,7% depuis le début de l’année, à mi-avril.

CS Global Digital Health Equity Fund B USD C (LU1683285164), toujours dans le contrat Darjeeling, montait de 6,5% depuis le début de l’année, à mi-avril. Ce fonds du Crédit Suisse est dédié au secteur de la santé. « Il investit dans le monde entier dans des sociétés innovantes qui sont à l'origine d'une révolution dans le secteur des soins de santé via l'application de technologies. Il offre une exposition diversifiée à l'univers de la santé numérique, qui est l'un des segments ayant la plus forte croissance du secteur de la santé », selon ses gérants. Il s’était déjà distingué l’an dernier avec un gain de 35,7% en 2019.

Toujours dans le même secteur de la santé, on remarque la bonne résistance de Pictet Biotech P USD (LU0090689299), accessible dans Darjeeling. Ce fonds dédié aux valeurs de biotechnologies gagne 5,3% depuis le début de l’année, à mi-avril, après un gain de 33,4% en 2019.

Pictet

 

De rares gagnants en performance absolue

De rares gagnants en performance absolue

Les fonds de performance absolue sont une catégorie hétéroclite dans laquelle sont classés les placements dont le gérant a toute liberté pour tenter de faire fructifier ses investissements, quelles que soient les tendances des marchés. Peu y parviennent.

Parmi ceux ayant échappé à la baisse du premier trimestre, on remarque le fonds Nordea 1 Alpha 10 MA Fund (LU0445386369). Ce fonds proposé dans les contrats Darjeeling et Kapital-direct était en hausse de 5,4% depuis le début de l’année, à mi-avril. Un résultat obtenu grâce à un mixe de stratégies conjuguant des achats et des ventes à terme sur les actions, obligations et devises. Avec une performance de 25% sur dix ans, ce fonds créé en 2009 a néanmoins connu quatre années négatives.

Nordea


Egalement disponible dans les contrats Darjeeling et Kapital-direct, Exane Pleiade Performance P (FR0010402990) est un fonds de performance absolue dont la stratégie repose sur des positions « long/short », c’est-à-dire des achats d’actions compensés par des ventes d’autres actions, afin de « neutraliser » son exposition aux tendances générales des marchés financiers. Créé en 2015, il affiche un gain de 20,6% sur quatre ans, soit 4,8% en moyenne par an. Depuis le début de l’année, il était tout juste en hausse de 2,2% à mi-avril.

Un peu plus performant à court terme, avec un gain de 3,4% en 2020 à mi-avril, Echiquier QME (FR0012815876) est un fonds géré de façon quantitative qui recherche la meilleure performance absolue sur 3 ans, avec une volatilité moyenne inférieure à 10% par an. Aussi accessible dans Darjeeling et Kapital-direct, sa performance sur quatre ans est cependant réduite à seulement 2,7%, en raison d’un repli de 3,8% en 2018.

L’investissement sur les supports en Unités de Compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’Unités de Compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.



Pour toute question sur votre assurance vie, contactez Placement-direct.fr :
- par téléphone au 01 53 32 73 32
- via notre formulaire de contact

 

A ne plus manquer
hollow circle
Un conseiller est en ligne pour vous aider