assurance vie
  • Darjeeling
    Contrat haut de gamme à frais réduits, Darjeeling offre l’accès à un large univers d’investissement
  • Kapital-direct
    Une sélection exclusive des meilleurs supports d’investissement pour ce contrat à frais réduits
  • Afer
    Depuis plus de 40 ans, le contrat Afer reste la référence en matière d'assurance vie
  • Patrimoine Vie Plus
    Contrat d'assurance vie multisupport qui offre l’accès à de nombreux mandats de gestion
  • Himalia
    Contrat d'assurance vie multisupport, Himalia est le produit phare de la gamme Generali Patrimoine
Comparateur d’assurance vie
Nous vous aidons à choisir l’assurance vie dont vous avez besoin !
Accéder au comparateur assurance-vie-menu-image
retraite

Inversion des rôles : le PER pour transmettre, l’assurance vie pour la retraite

Publié le 13 juillet 2021
Parole d'expert
Assurance vie
Retraite

Le PER est habituellement dédié à la préparation de la retraite. Mais de façon inattendue, il dispose d’atouts incomparables en matière de transmission. C’est alors l’assurance vie qui pourrait jouer le rôle de produit retraite. Une inversion des rôles inédite et surtout efficace.

Avec près de 18 milliards d’€ d’encours (à fin mars 2021) le Plan d’épargne retraite (PER), qui n’a pas encore fêté son deuxième anniversaire, vit un début de carrière éclatant. À l’image de ses prédécesseurs (Perp, contrat Madelin…), il dispose d’un avantage fiscal important à l’entrée. Pour inciter les Français à adhérer à une solution de retraite supplémentaire facultative le législateur autorise à déduire du revenu imposable, dans une certaine limite toutefois, les versements volontaires effectués sur un PER. 

L’incitation fiscale prenant la forme d’une déduction, l’économie d’impôt dépend alors du taux marginal d’imposition (TMI). Plus celui-ci est élevé, plus les versements réalisés sur un PER seront efficaces. 

L’épargne investie est destinée à la constitution d’un complément de ressources à la retraite par la mise en place d’une rente viagère ou de retraits en capital (en une seule fois ou par fractionnements). Ces prestations seront toutefois taxées, raison pour laquelle le PER est avant tout destiné à des épargnants imposés dans les tranches marginales les plus élevées. L’objectif étant idéalement de bénéficier d’un écart d’imposition favorable entre la déduction des versements à l’entrée et la taxation des prestations à la sortie. Toutefois rien n’oblige le titulaire du PER à retirer l’épargne constituée sur le plan. Et c’est bien là tout l’intérêt de l’opération. 

Retrouvez en intégralité la tribune de Gilles Belloir

 

A ne plus manquer
hollow circle
Un conseiller est en ligne pour vous aider