assurance vie
  • Darjeeling
    Contrat haut de gamme à frais réduits, Darjeeling offre l’accès à un large univers d’investissement
  • Kapital-direct
    Une sélection exclusive des meilleurs supports d’investissement pour ce contrat à frais réduits
  • Afer
    Depuis plus de 40 ans, le contrat Afer reste la référence en matière d'assurance vie
  • Patrimoine Vie Plus
    Contrat d'assurance vie multisupport qui offre l’accès à de nombreux mandats de gestion
  • Himalia
    Contrat d'assurance vie multisupport, Himalia est le produit phare de la gamme Generali Patrimoine
Comparateur d’assurance vie
Nous vous aidons à choisir l’assurance vie dont vous avez besoin !
Accéder au comparateur assurance-vie-menu-image
retraite

Assurance-vie : purgez vos gains avant la fin de l’année

Article
Assurance vie

En effectuant un retrait à partir d’un vieux contrat suivi d'un versement sur un contrat sans frais, vous utilisez intelligemment votre abattement annuel et replacez efficacement votre épargne. Marche à suivre en 3 étapes. 

Huit ans après l’ouverture d’un contrat d’assurance vie, il est possible d’effectuer des retraits exonérés (hors prélèvements sociaux) tant que les gains retirés ne dépassent pas un abattement de 4 600 € par an pour un célibataire, ou 9 200 € par an pour un couple marié ou pacsé. L’utilisation de cet abattement, via un « retrait-versement » sur l’assurance vie, est l’occasion de réaliser chaque année une économie d’impôts mais aussi d’allouer son épargne à un contrat de meilleure facture. 

Plusieurs conditions sont à remplir pour profiter pleinement de l’opération : 

  • Être titulaire d’un contrat de plus de huit ans, en plus-value. Evitez d’effectuer un retrait d’un contrat souscrit avant le 20 novembre 1991 ou alimenté avant le 13 octobre 1998, fiscalement très avantageux au décès.
  • Être redevable de l’impôt sur le revenu 
  • Être en mesure de procéder à un reversement sur un contrat d’assurance vie qui ne prélève pas de frais sur les versements
  • Avoir moins de 70 ans (la fiscalité au décès devenant moins intéressante après cet âge).

Purger les plus-values de ses contrats en 3 étapes

Lors d’un retrait en assurance vie, seuls les gains sont taxés. En utilisant astucieusement l’abattement annuels qui s’applique sur les contrats de plus de huit ans, vous purgez tout ou partie de la plus-value de votre contrat. 
Pour cela vous devrez réaliser un retrait (même si vous n’avez pas besoin des fonds) dans la limite de l’abattement pour ensuite replacer ces capitaux en assurance vie, sur un contrat qui ne retient pas de frais sur les versements. 
Par cette astuce vous transformez les gains de votre contrat, normalement fiscalisés, en versements qui ne seront pas taxés lors d’un futur retrait. Vous économiser alors le prélèvement forfaitaire de 7,5% (voire 12,8%) sur le montant de l’abattement (4 600 €, ou 9 200 €). L’opération s’effectue en trois étapes. 
 

Etape 1 : choisir le contrat dans lequel puiser

Etape 1 : choisir le contrat dans lequel puiser

Quitte à purger les plus-values de vos contrats d’assurances vie, autant en profiter pour réorganiser un peu vos placements. Vous avez intérêt à puiser en priorité dans vos contrats les moins compétitifs en vue de mieux replacer ensuite votre argent.
Il s’agit souvent de contrats dont les fonds en euros sont les moins rentables, qui disposent d’une sélection restreinte de supports d’investissement en unités de compte et dont les frais sont importants. 

Etape 2 : calculer le montant du retrait optimal

Etape 2 : calculer le montant du retrait optimal

Votre contrat d’assurance vie est composé de versements mais aussi de gains (s’il est en plus-value). Le retrait que vous effectuez à partir de ce contrat reprend exactement cette répartition. En retenant par exemple une répartition de 75% de versements et de 25% de gains, un retrait de 100 euros serait alors composé de 75 euros de versements et de 25 euros de gains. Pour optimiser le montant retiré de votre contrat, vous devez toutefois arrêter la part de gains à l’abattement dont vous bénéficiez : 4 600 euros si vous êtes seul et 9 200 euros si vous êtes en couple (marié ou pacsé). Pour calculer le montant maximum à retirer, divisez cet abattement par la part de gains de votre contrat (25% dans notre exemple = 0,25).

Si vous êtes célibataire, vous pourrez alors effectuer un retrait de 18 400 € sans dépasser le seuil (4 600 divisé par 0,25 = 18 400). Et le double si vous êtes marié ou pacsé, soit 36 800 euros (9 200 divisé par 0,25 = 36 800). 

Attention ! Le montant des retraits exonérés de prélèvement forfaitaire s’apprécie pour l’ensemble des retraits effectués au cours de l’année, sur tous les contrats du foyer fiscal !

Etape 3 : replacer l’argent sur un contrat sans frais d’entrée

Etape 3 : replacer l’argent sur un contrat sans frais d’entrée

Purger régulièrement les plus-values de vos assurances vie est une bonne initiative, car cela vous permettra d’être moins taxé si vous deviez un jour effectuer un retrait important d’un seul coup, par exemple pour financer un achat immobilier. Mais attention à ce que cela n’entraîne pas des coûts supplémentaires pour votre épargne ! 
Pour cela, privilégiez un reversement sur un contrat d’assurance vie n’appliquant aucun frais sur les versements. C’est par exemple le cas des contrats Darjeeling et Kapital-direct distribués exclusivement par Placement-direct.fr. 

Darjeeling est un contrat individuel d’assurance sur la vie, libellé en unités de compte et en euros, dont l’assureur est SwissLife Assurance et Patrimoine. Le document d'informations clés du contrat Darjeeling contient les informations essentielles de ce contrat et est disponible ici

Kapital-direct est un contrat groupe d'assurance vie à adhésion individuelle, libellé en euros et en unités de compte, dont l'assureur est Generali Vie. Le document d'information clé du contrat Kapital-direct contient les informations essentielles de ce contrat et est disponible ici.

A ne plus manquer
hollow circle
Un conseiller est en ligne pour vous aider