assurance vie
  • Darjeeling
    Contrat haut de gamme à frais réduits, Darjeeling offre l’accès à un large univers d’investissement
  • Kapital-direct
    Une sélection exclusive des meilleurs supports d’investissement pour ce contrat à frais réduits
  • Afer
    Depuis plus de 40 ans, le contrat Afer reste la référence en matière d'assurance vie
  • Patrimoine Vie Plus
    Contrat d'assurance vie multisupport qui offre l’accès à de nombreux mandats de gestion
  • Himalia
    Contrat d'assurance vie multisupport, Himalia est le produit phare de la gamme Generali Patrimoine
Comparateur d’assurance vie
Nous vous aidons à choisir l’assurance vie dont vous avez besoin !
Accéder au comparateur assurance-vie-menu-image
retraite

Assurance vie : 6 raisons d’être optimiste

Article
Assurance vie

Avec la baisse des rendements sur le fonds en euros et la correction des marchés financiers liée à la crise du Coronavirus, l’assurance vie est chahutée. Mais le placement à de la ressource. Voici pourquoi en six points.


Sommaire

1- Le fonds en euros n’est pas mort

1- Le fonds en euros n’est pas mort

Pierre angulaire de l’assurance vie, le fonds en euros a toujours été apprécié des épargnants. Il offre sécurité (le capital est garanti), rentabilité (supérieure aux livrets règlementés), effet cliquet (les intérêts accumulés sont définitivement acquis) et disponibilité (on peut récupérer son argent à tout moment).
Certes les fonds en euros subissent la baisse des taux d’intérêt (ils se nourrissent d’environ 80% d’obligations). Le rendement moyen des contrats est descendu en-dessous de 2% depuis 2016, pour s’établir autour de 1,4% en 2019 (net de frais de gestion et brut de prélèvements sociaux de 17,2%). Mais même avec un taux qui pourrait s’approcher de 1% en moyenne en 2020, les fonds en euros restent les supports les plus compétitifs par rapport aux autres placements sans risque. Depuis février 2020, le Livret A ne rapporte plus que 0,5%. Quant aux autres livrets bancaires, la plupart rapportent à peine 0,1%, hors périodes de promotion.

 

2- Un univers d’investissement très large

2- Un univers d’investissement très large

Dans les contrats multisupports modernes, les épargnants ont accès à un large choix de supports financiers appelés unités de compte (UC). L’investissement en UC comporte un risque de perte en capital, mais aussi des perspectives de faire mieux fructifier ses économies sur le long terme.
Environ 30% des UC sont investies en actions. Certains fonds permettent d’investir dans des pays ou secteurs économiques particuliers, comme la Chine, les Etats-Unis, la pharmacie ou les valeurs technologiques, parmi des centaines de spécialités. Beaucoup de ces placements sont désormais gérés avec une approche d’investissement socialement responsable (ISR), soucieuse des critères environnementaux, sociaux ou de gouvernance (ESG).
Les épargnants ont également accès à des placements « mixtes », par exemple des fonds profilés, ou des mandats de gestion leur permettant de confier à des gérants professionnels le pilotage de leurs investissements.
Enfin l’assurance vie permet aussi d’investir dans la pierre, avec un large choix de Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), Organismes de placements collectifs en immobilier (OPCI) ou sociétés civiles aux profils variés.
Aucun autre placement ne donne accès à une telle diversité de choix au sein d’un seul et même contrat.

 

3- Vos gains largement exonérés

3- Vos gains largement exonérés

L’assurance vie demeure l’un des placements les moins taxés. Après huit ans de détention un abattement annuel sur les gains s’applique. Il est de 4 600 euros pour une personne seule et de 9 200 euros pour un couple soumis à une imposition commune. Au-delà de ces montants, les gains retirés subissent un prélèvement forfaitaire de 12,8% (voire de 7,5%). Ils peuvent également, si cela est plus avantageux, être taxés à l’impôt sur le revenu.
Pour ce qui est des prélèvements sociaux (aujourd’hui de 17,2%), le fonds en euros les retient chaque année sur le rendement versé alors qu’ils ne sont retenus que lors du retrait pour les unités de compte.
Contrairement à beaucoup d’autres placements, l’assurance vie permet de réaliser des arbitrages entre tous les types d’investissements sans payer aucun impôt sur les gains réalisés tant qu’ils ne sont pas retirés.

 

4- Votre argent reste disponible

4- Votre argent reste disponible

L’assurance vie est un placement à long terme, avec un horizon d’investissement recommandé d’au moins huit ans, correspondant à la durée pour bénéficier des exonérations fiscales sur les gains retirés. Mais l’argent n’est jamais bloqué. Que ce soit avant le huitième anniversaire du contrat ou après huit ans, vos économies placées en assurance vie demeurent toujours disponibles. À tout moment, il est possible d’effectuer un retrait (appelé « rachat » dans le jargon des assureurs), total ou partiel de votre argent.
Selon les assureurs et les intermédiaires, les retraits peuvent être plus ou moins rapides. Certaines compagnies requièrent l’envoi de formulaires signés par voie postale, ce qui peut entraîner des délais. Mais avec les contrats modernes, vous pouvez effectuer des retraits par Internet et l’argent peut être crédité sur votre compte en quelques jours.

 

5- La gestion en ligne plébiscitée

5- La gestion en ligne plébiscitée

Pionniers de l’assurance vie sur Internet depuis plus de vingt ans, les courtiers en ligne comme Placement-direct.fr ont été à la pointe des progrès apportés par la digitalisation, c’est-à-dire la dématérialisation des opérations et transactions pour gérer son contrat de façon autonome. 
Jusqu’au printemps 2020, la lourdeur de l’assurance vie traditionnelle ne semblait pas trop dissuader les clients, qui acceptaient de se déplacer à leur agence, ou de renvoyer des formulaires signés pour la moindre opération. Mais avec le confinement et la fermeture des agences, leurs opérations ont été ralenties, voire bloquées, par manque d’interlocuteur.
Qu’il s’agisse de souscrire un nouveau contrat, mettre en place des versements programmés, effectuer des arbitrages, ou demander un retrait partiel de son épargne, l’assurance vie en ligne apporte simplicité et rapidité.

 

6- Des exonérations pour transmettre

6- Des exonérations pour transmettre

L’assurance vie n’est pas un placement comme les autres. Il s’agit d’une assurance garantissant le versement d’un capital en cas de vie, et sa transmission en cas de décès. Cette spécificité justifie les exonérations de droits de succession réservées exclusivement à ce placement.
En cas de décès, les montants placés en assurance vie depuis le 13 octobre 1998, et avant l’âge de 70 ans, sont transmis aux bénéficiaires sans taxation jusqu’à 152 500 euros par bénéficiaire. Au-delà, les capitaux reçus sont taxés à 20% jusqu’à 852 500 euros (puis 31,25%) par bénéficiaire, ce qui reste inférieur aux droits de succession dans la plupart des situations (selon les montants et les liens de parenté avec le défunt). Une raison de plus de rester optimiste pour l’avenir de l’assurance vie !


Pour toute question sur votre assurance vie, contactez Placement-direct.fr :
- par téléphone au 01 53 32 73 32
- via notre formulaire de contact

 

A ne plus manquer
hollow circle
Un conseiller est en ligne pour vous aider