Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer

Qu’est-ce qu’un fonds patrimonial ? Comment les choisir ?

Qu’est-ce qu’un fonds patrimonial ? A qui s’adresse ce type de placements ? Comment les comparer et distinguer leurs caractéristiques ? Les réponses de Placement-Direct.fr

 

Les fonds patrimoniaux ont prospéré surtout à partir des années 2000, en réaction aux turbulences subies par des épargnants échaudés par les krachs à répétition de 2001, 2002 et 2008. Jusqu’alors, la conjoncture porteuse des décennies 1980 et 1990 avait conforté la théorie selon laquelle les actions sont le placement le plus rentable à long terme. Mais ce n’était plus vrai et les épargnants recherchaient des placements moins exposés aux risques de pertes en cas de krach. Les fonds patrimoniaux répondaient à ce besoin.

 

Un portefeuille diversifié géré en bon père de famille

 

« Un fonds patrimonial c’est un portefeuille diversifié géré en bon père de famille, qui se donne la flexibilité d’investir en actions avec des bornes à ne pas dépasser », résume le président d’une association de conseillers en gestion de patrimoine. Techniquement, il ne suffit pourtant pas qu’un fonds ait le mot « patrimoine » dans son nom pour avoir les caractéristiques d’un placement diversifié permettant d’investir en Bourse avec des risques raisonnables. Même si on ne peut nier la dimension patrimoniale de l’immobilier de bureaux, une Société civile de placement immobilier (SCPI) portant ce nom n’a rien à voir avec un fonds patrimonial diversifié sur les marchés financiers. A l’inverse, les fonds patrimoniaux n’utilisent pas tous cette appellation, loin de là.

 

« En pratique, les fonds patrimoniaux relèvent souvent de la catégorie des fonds flexibles, c’est-à-dire des fonds ayant une flexibilité d’au moins 30% dans la proportion d’actions qu’ils ont en portefeuille, jusqu’à 100% d’actions pour les fonds flexibles classiques et 50% pour les flexibles prudents », explique Jean-Paul Raymond, directeur général de Quantalys.

 

Le couple rentabilité/risque sur une échelle de 1 à 7

 

Pour les comparer, Quantalys a développé une batterie d’indicateurs permettant de mieux appréhender leurs subtilités et leur niveau de risque. Comme pour les performances, le risque passé ne préjuge pas des risques futurs, mais donne une idée de ce qui peut arriver.

 

La performance ne donne pas d’indication des risques d’un placement, même si on observe un lien entre les deux : les placements sans risque ont moins de potentiel de gain, et ceux à fort potentiel de gain sont plus risqués. Ce couple « rendement-risque » de chaque fonds figure dans son document d’information clés pour les investisseurs, ou DICI, sous la forme d’un indicateur synthétique de risque/rentabilité (synthetic risk/reward indicator, ou SRRI en anglais).

 

Sur une échelle de 1 à 7, les placements de risque 1 sont réputés quasiment sans risque tandis que ceux de risque 7 sont les plus exposés en cas de krach. Il détermine aussi la durée de placement minimum recommandée, généralement d’au moins trois ou quatre ans pour les placements de risque 3 ou 4, et plus de cinq ans pour ceux de risque 5 et plus. Avoir du temps devant soi est essentiel pour réduire les risques de revente à perte, même si cela ne garantit pas de récupérer son capital.

 

Cet indicateur de risque tient compte notamment de la volatilité des placements, c’est-à-dire de la moyenne de leurs écarts à la hausse et à la baisse au cours d’une année. Depuis cinq ans, la volatilité moyenne des fonds flexibles prudents restreints aux marchés européens est ainsi de 4,2%, c’est-à-dire que les fonds de cette catégorie connaissent régulièrement des écarts de plus ou moins 4,2% par rapport à leur trajectoire.

 

Surveiller l’ampleur des replis pour apprécier les risques

 

On peut aussi observer les plus fortes baisses enregistrées par les différentes catégories de fonds. Depuis début 2013, la reprise boursière a été ponctuée de replis qui se sont traduits par un repli maximum autour de 9% pour les fonds flexibles prudents, et de plus de 14% pour les fonds flexibles classiques.

 

Fonds flexibles
 

Catégorie

Var.1 mois

Var.

1 an

Var.

5 ans

Volat.

5 ans (1)

Repli max. 5ans (2)

Var. 2011

Fonds Flexibles Prudents Europe

-1,5%

+3,2%

+18,9%

4,2%

-9,4%

-4,7%

Fonds Flexibles Prudents Monde

-1,5%

+2,2%

+14,1%

3,5%

-9,0%

-4,0%

Fonds Flexibles Europe

-2,7%

+5,2%

+30,0%

7,5%

-14,8%

-9,6%

Fonds Flexibles Monde

-2,5%

+2,9%

+22,8%

6,3%

-14,3%

-7,5%

Source: Quantalys au 9/2/2018

(1) Volatilité = hausses et baisses moyennes annuelles

(2) Plus fort repli au cours des cinq ans

 

 

Des fonds patrimoniaux plus ou moins flexibles

 

Les fonds flexibles regroupent les plus grands nombres de fonds patrimoniaux, avec deux sous-catégories. Les fonds flexibles prudents résistent globalement mieux les années de baisse, comme en 2011, mais profitent aussi moins des hausses, comme depuis cinq ans. Cette catégorie abrite notamment Carmignac Patrimoine, le plus connu des fonds flexibles prudents, ou d’autres fonds patrimoniaux comme Eurose de la société DNCA et Echiquier Patrimoine de la Financière de l’Echiquier, ou Patrimoine Multi-gestion de SwissLife Gestion Privée

 

On trouve également des fonds patrimoniaux parmi les fonds diversifiés avec différents profils de risques. « Les fonds ayant moins de 30% d'actions sont dans la catégorie des profils prudents, ils ne sont pas sans risque mais moins exposés aux fluctuations de la Bourse que les fonds ayant un profil équilibré, avec 30 à 50% d'actions, les profils dynamiques ou offensifs pouvant avoir jusqu’à 80% d’actions », explique le directeur de Quantalys.

 

Fonds prudents

Catégorie

Var.1 mois

Var.

1 an

Var.

5 ans

Volat.

5 ans (1)

Repli max. 5 ans (2)

Var. 2011

Fonds Prudents Europe

-1,2%

+1,9%

+14,3%

3,0%

-6,7%

-2,7%

Fonds Prudents Monde

-1,6%

+0,7%

+14,2%

3,5%

-8,8%

-2,5%

Source: Quantalys au 9/2/2018

(1) Volatilité = hausses et baisses moyennes annuelles

(2) Plus fort repli au cours des cinq ans

 

 

En un mois, au 9 février, les fonds prudents Europe avaient reperdu en moyenne 1,2% et les fonds prudents Monde 1,6%. Ceux qui ont le plus d’actions profitent plus des hausses et souffrent plus des baisses. On recense ainsi davantage de fonds patrimoniaux parmi les fonds équilibrés, c’est-à-dire avec environ 50% d’actions.

 

Fonds équilibrés
 

Catégorie

Var.1 mois

Var.

1 an

Var.

5 ans

Volat.

5 ans (1)

Repli max. 5 ans (2)

Var. 2011

Fonds Equilibrés Europe

-2,6%

+4,3%

+27,9%

6,4%

-12,2%

-6,8%

Fonds Equilibrés Monde

-2,6%

+2,5%

+26,0%

6,5%

-14,1%

-5,3%

Source: Quantalys au 9/2/2018
(1) Volatilité = hausses et baisses moyennes annuelles
(2) Plus fort repli au cours des cinq ans

 

De nombreux fonds patrimoniaux relèvent de cette catégorie des fonds diversifiés au profil équilibré, notamment NN (L) Patrimonial Balanced, Invesco Multi Patrimoine, MAM Patrimoine ou Rouvier Patrimoine.

 

Pour mieux comprendre ces fonds patrimoniaux, Placement-Direct.fr passe en revue quelques-uns des fonds flexibles les plus souscrits dans ses contrats :

Quelques fonds patrimoniaux les plus souscrits chez Placement-Direct.fr

 

Publié le 27/02/2018