Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer

Comment choisir un service de gestion pour diversifier votre assurance-vie ?

Prudents, équilibrés ou dynamiques, les services de gestion sous mandat et d’allocations déléguées ont des caractéristiques bien différentes. Placement-Direct.fr décrypte pour vous les options proposées dans les contrats Darjeeling et Kapital Direct.

 

Les clients de Placement-Direct.fr ont accès à des services d’allocation déléguée ou de gestion sous mandat pour diversifier leurs placements sans s’en occuper. Différents services sont proposés selon les contrats.

Le contrat Darjeeling innove ce printemps en lançant une nouvelle gamme de services avec les allocations déléguées de Force 1 à Force 6. « Cette nouvelle offre de gestion déléguée nous a paru plus appropriée que les profils de gestion pilotée précédemment en vigueur », explique Gilles Belloir, directeur général de Placement-Direct.fr. « Elle reste confiée au même gestionnaire mais avec un univers de fonds plus large », précise-t-il. Ses tarifs demeurent aussi inchangés, avec des frais de gestion annuels de 0,4% pour la partie de diversification gérée dans ce cadre, s’ajoutant aux frais du contrat, de 0,6% par an, et aux commissions de gestion variables selon les fonds d’investissements. Autre point fort, ce service à forte valeur ajoutée habituellement réservé aux clients haut de gamme est accessible dans le contrat Darjeeling à partir de 1000 euros.

 

Force 1 à Force 6 : des allocations pour tous les temps dans Darjeeling

 

Les nouvelles Allocations Déléguées permettent un dosage plus fin du niveau de diversification possible selon l’horizon d’investissement prévu. « Nous avons défini des durées de placement recommandées cohérentes avec la cible de volatilité maximum pour respecter des niveaux de risque spécifiques », explique Gérard Cercet, directeur général adjoint de Swiss Life Gestion Privée, qui gère les Allocations Déléguées proposées dans le contrat Darjeeling.

Le niveau de risque détermine les possibilités de diversification, notamment avec des placements boursiers en actions, qui sont déterminantes pour le potentiel de rentabilité des investissements à long terme. Comme on peut le voir dans ce tableau, la part des investissements en actions (en rouge foncé) augmente entre l’allocation de Force 1 (qui avait 8% d’actions fin février 2018) et celle de Force 6 (avec 92% d’actions). La part des investissements réputés moins risqués en obligations (gris) ou diversifiés (rose) est réduite au fur et à mesure que le niveau de force augmente, car ils sont aussi potentiellement moins rentables.

 

 

En principe, on observe un lien à long terme entre risque et rentabilité. Les placements moins risqués sont moins rentables et inversement, les actions qui connaissent les plus fortes variations avec les risques de pertes les plus élevés se révèlent aussi généralement plus rentables à long terme. Cette hiérarchie des risques et des rendements s’est vérifiée l’an dernier, mais ce n’est pas le cas quand la Bourse baisse. En 2017, les performances de portefeuilles similaires aux allocations déléguées étaient un peu supérieures à 2% pour la Force 1, plus de 5% pour la Force 2, plus de 7% pour la Force 3, 10% pour la Force 4, plus de 12% pour la Force 5 et 14% pour la Force 6.

 

Le confort de l’allocation déléguée et la tranquillité du fonds en euros

 

Les souscripteurs attachés à la sécurité du fonds en euros ont aussi la possibilité d’opter pour des profils plus simples mêlant une part totalement garantie avec une part de diversification reposant sur les allocations déléguées. « Si on prend l’allocation déléguée de Force 1, son niveau de risque est faible mais son potentiel de rendement n’est pas supérieur à celui du fonds en euros », explique Gilles Belloir. « Un profil prudent 100% en unités de compte n’a pas forcément d’intérêt pour un épargnant souhaitant diversifier son assurance-vie, mieux vaut combiner une diversification avec un plus fort potentiel en conservant la part sécuritaire sur le fonds en euros sans risque qui procure encore un rendement correct », estime-t-il.

Dans cet esprit, le contrat Darjeeling propose une dizaine de répartitions autour de quatre profils (Prudent, Equilibré, Dynamique et Offensif) combinant une proportion des versements sur le fonds en euros avec une dose de diversification reposant principalement sur les allocations déléguées de Force 4, 5 ou 6.

 

Les options prédéfinies du contrat Darjeeling

Répartition prédéfinie

Durée recom-

mandée

Part initiale fonds euros

Part initiale en allocation déléguée

Prudent P1

3 ans

80%

20% Force 4

Prudent P2

3 ans

70%

30% Force 4

Prudent P3

3 ans

60%

40% Force 4

Équilibré E1

4 ans

50%

50% Force 4

Équilibré E2

4 ans

40%

60% Force 4

Équilibré E3

5 ans

30%

70% Force 4

Équilibré T1

5 ans

0%

100% Trackers

Dynamique D1

5 ans

20%

80% Force 5

Dynamique D2

5 ans

10%

90% Force 5

Offensif O1

> 5 ans

0%

100% Force 6

Source : Placement-Direct.fr

Ces allocations prédéfinies ne fonctionnent cependant pas tout à fait comme un mandat de gestion, car le gérant de la partie en allocation déléguée n’intervient pas sur la partie initialement placée sur le fonds en euros. Résultat, selon les performances respectives du fonds en euros et de l’allocation déléguée, la répartition entre les deux peut évoluer au fil du temps. Au final on peut donc se retrouver avec plus ou moins de diversification que dans la répartition initiale.

 

Les 4 mandats du contrat Kapital Direct

 

 

Les souscripteurs du contrat Kapital Direct, assuré par Generali, ont aussi accès à une palette de quatre services de gestion, pilotés par trois sociétés de gestion différentes : DNCA et La Financière de l’Échiquier, deux sociétés réputées dans la gestion dite « patrimoniale », et Portzamparc Gestion, filiale d’un agent de change breton expert des actions de petites et moyennes entreprises.

Ces services entraînent des frais annuels de gestion déléguée de 0,25 % sur la partie des investissements dont la gestion est externalisée, en plus des frais de gestion du contrat de 0,6% par an sur les unités de compte, soit un total de 0,85%.

On retrouve dans le contrat Kapital Direct le principe de la gestion déléguée selon le profil des investisseurs, avec quatre mandats avec des niveaux de risque distincts : Prudent, Equilibre, Dynamique et Carte Blanche.

Géré par Portzamparc, le mandat prudent repose sur une répartition entre au moins 70% en obligations ou sur le marché monétaire, et jusqu’à 30% en diversification dans une palette de placements en actions. Parmi les fonds figurant actuellement dans ce mandat prudent on peut citer deux fonds obligataires d’Edmond de Rothschild et de Pictet, et deux fonds en actions de la société de gestion Portzamparc.

 

Performances des allocations pilotées dans le contrat Kapital Direct

 

Prudent

Equilibre

Dynamique

Carte Blanche

 

Portzamparc

DNCA Finance

DNCA Finance

Financière de l'Echiquier

2017

5,10%

6,51%

9,53%

11,32%

2016

1,90%

0,86%

-0,24%

-

2015

2,10%

8,31%

10,03%

-

2014

2,70%

3,17%

5,70%

-

2013

4,60%

11,73%

14,87%

-

source : placement-direct.fr

Les profils Diversifiés DNCA Équilibre et Dynamique proposés sur le contrat Kapital Direct permettent d’accéder à une gestion « de père de famille » selon l’assureur Generali, avec une part plus ou moins importante de ces allocations pilotées investie en actions. La proportion des investissements en actions peut ainsi varier de 40 à 60% dans le profil diversifié Équilibre et de 70 à 100% dans le profil diversifié Dynamique.

On retrouve plusieurs fonds de DNCA dans ces deux mandats, comme DNCA Invest Global Leaders (actions internationales dont 23% secteur santé-pharmaceutique), DNCA Value Europe (actions européennes décotées, notamment industrie, banques, télécom et pétrole), ou Centifolia (fonds spécialisé dans les grandes sociétés françaises). Mais on y trouve aussi des fonds d’autres sociétés de gestion comme EDR Bond Allocation, un fonds en obligations de la Financière Edmond de Rothschild, ou H2O Moderato R, un fonds dit « de performance absolue » avec l’objectif de ne pas dépasser 4 à 7% de volatilité sur un horizon d’investissement de deux à trois ans.

De création plus récente, le Profil Carte blanche, géré par la Financière de l’Echiquier, est encore plus offensif que le profil DNCA Dynamique, puisqu’il peut être composé de 75 à 95% d’investissements en actions. Il est pour l’instant exclusivement investi dans une dizaine de fonds différents de la Financière de l’Echiquier, dont le fonds Agressor qui a fait la réputation de cette société de gestion depuis vingt-cinq ans.

 

Lire aussi :Quel pilote pour diversifier votre assurance-vie sans vous en occuper ?

 

Pour toute question sur votre assurance-vie, contactez Placement-Direct.fr

  • par téléphone au 01 53 32 73 32
  • ou directement ici : http://www.placement-direct.fr/espace-client/contact.html

 

La valeur des supports en unités de compte est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l'évolution des marchés financiers. L'assureur s'engage sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas.

Publié le 13/04/2018