Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer

Les points clefs pour comprendre l’assurance-vie

Souscrire un contrat d’assurance-vie permet d’épargner sur différents supports d’investissement. Du plus sûr au plus risqué, le choix peut être très large.


L’assurance-vie est un outil souple permettant notamment une certaine prise de risque pour les épargnants les plus chevronnés et n’ayant pas un besoin immédiat de leurs fonds. Un choix judicieux des supports en unités de compte au sein d’un contrat d’assurance-vie permet d’investir en fonction de ses objectifs. On peut également préférer des formules « tout compris ». Dans ce cas, le choix des supports est laissé à un professionnel.


Choisir un contrat multi-support

Un contrat d'assurance-vie peut être investi sur des fonds en euro à capital garanti, et sur des fonds en unités de compte(1), avec lesquels on peut prendre plus de risque en l'échange d'un meilleur rendement.

Un contrat multi-support permet d'investir dans différents supports financiers. Toutefois, son fonctionnement est garanti par une compagnie d'assurance-vie via le contrat en euro. Ce type de contrat permet de valoriser ou de se constituer un capital par des versements programmés ou libres. On peut aussi en tirer des revenus ponctuels ou réguliers, voire effectuer des rachats partiels pendant la vie du contrat. Et ce, avant le délai fiscal des 8 années nécessaires à l’exonération des plus-values. 


Les unités de compte(1)

Les contrats d’assurance-vie proposent une sélection plus ou moins large d’unités de comptes(1). Cette catégorie de placements regroupe les OPC (actions, obligations, diversifiés) ou des placements immobiliers (OPCI, SCPI).  L’objectif est alors de faire mieux que le rendement sans risque du fonds euros, également disponible comme support dans le contrat d’assurance vie.

Le principal avantage des unités de compte(1) est d’offrir une grande diversité de placements, avec des stratégies variées pour des épargnants à la recherche de performance. Ce type de contrats évolue comme les marchés financiers avec des hausses et des baisses non prévisibles. Il faut donc accepter une dose de risque minimum. Afin de limiter les risques de pertes (comme pour tout investissement), les unités de comptes(1) doivent être variés au sein du contrat d’assurance-vie.


L’accompagnement dans l’allocation d’actifs

Il est possible de choisir différents moyens d’intervention dans la gestion de son contrat d’assurance-vie. La « gestion libre » permet de gérer seul son contrat et de prendre, en toute autonomie les décisions d’allocation et d’arbitrages… Il s’agit de définir de manière autonome sa propre allocation.

Pour ceux qui ne souhaitent pas choisir eux-mêmes les supports, il est possible de choisir la « gestion pilotée ». Il s’agit d’une gestion déléguée à un professionnel de la gestion d’actifs. Ce professionnel choisira lui-même de l’allocation des unités de comptes au sein du portefeuille et il procédera aux arbitrages, précédemment choisis par le porteur du contrat.

Dernière possibilité : donner un mandat de gestion à son assureur. C’est un service accessible à des portefeuilles souvent supérieurs à des dizaines de milliers d’euros. Dans ce cas, la gestion du contrat est totalement déléguée à l’assureur qui s’appuie sur des professionnels de la gestion d’actifs. Cela permet de disposer d’une offre dédiée, tant en termes de conseils personnalisés que de produits accessibles à un public restreint.  Le mandat de gestion est alors personnalisé.

 

(1) La valeur des supports en unités de compte est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l'évolution des marchés financiers. L'assureur s'engage sur le nombre d'Unités de Compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas.

Publié le 28/09/2018