Informations sur les cookies

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

Fermer

Faut-il craindre un repli des marchés financiers ?

Les hauts et les bas de la Bourse font partie de la vie des actions. Comprendre la nature de ces fluctuations aide à mieux gérer ses placements.

Entre son pic de 5657 point le 21 mai 2018 et son creux du 10 décembre, à 4732 points, l’indice CAC 40 des principales valeurs de la Bourse de Paris a perdu plus de 16% en moins de six mois. Certes, ce repli intervenait après des années de reprise. Mais est-ce une rechute ordinaire ou exceptionnelle ? Y a-t-il plus ou moins d’années en baisse qu’avant ?

La baisse revient régulièrement

Vu de loin, depuis une trentaine d’années, la Bourse de Paris baisse environ une année sur quatre, en moyenne. Mais ça n’a pas toujours été le cas et ce n’est pas une règle absolue. Il est arrivé que l’indice CAC 40 baisse deux années de suite, ou au contraire qu’il affiche plus de trois années de hausse consécutives.

La Bourse de Paris en baisse une année sur trois ou quatre

Depuis la création de l’indice CAC40, il y a 31 ans, l’indice phare des valeurs françaises a connu 20 années de hausse et 11 années de baisse, dont trois années plutôt « neutres » où le cours de l’indice phare des 40 premières valeurs françaises a perdu à peine 0,5% (en 1995, 2000 et 2014). Si l’on exclut ces années « pour rien », l’indice CAC 40 a connu 8 années de vraie baisse sur 31, confirmant que la Bourse de Paris a baissé environ une année sur quatre.

 

Année

CAC 40

2003

+16,1%

1988

+57,4%

2004

+7,4%

1989

+27,1%

2005

+23,4%

1990

-24,1%

2006

+17,5%

1991

+16,3%

2007

+1,3%

1992

+5,2%

2008

-42,7%

1993

+22,1%

2009

+22,3%

1994

-17,1%

2010

-3,3%

1995

-0,5%

2011

-17,0%

1996

+23,7%

2012

+15,2%

1997

+29,5%

2013

+18,0%

1998

+31,5%

2014

-0,5%

1999

+51,1%

2015

+8,5%

2000

-0,5%

2016

+4,9%

2001

-22,0%

2017

+9,3%

2002

-33,7%

2018

-9,7%

 

Etait-ce différent avant la mondialisation et l’explosion d’Internet ? La Bourse connaît-elle plus ou moins d’années baissières avec la disparition de l’inflation et la baisse des taux d’intérêt ? Les aléas des marchés ont-ils été totalement bouleversés par les grandes mutations économiques au fil des décennies ?

Pour le savoir, examinons des périodes encore plus anciennes.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la Bourse de Paris a connu 25 années de baisse sur les 74 exercices écoulés depuis 1945, soit une année sur trois en baisse, là encore en excluant les trois années neutres (à -0,5%). Sur longue période, la Bourse de Paris baisse donc environ une année sur trois.

Pour en avoir le cœur net, examinons l’évolution du cours des actions françaises sur très longue période. Depuis 1900, on observe que la Bourse de Paris a connu 76 années de hausse et 43 années de baisse. En retirant les trois années « neutres » (avec 0,5% de baisse), on constate que la Bourse de Paris a aussi baissé environ une année sur trois au cours des 119 exercices écoulés entre le 1er janvier 1900 et fin 2018.

Comparer les tendances au cours des siècles est néanmoins délicat, car leur contexte varie d’une époque à l’autre, avec notamment des périodes de guerre et d’hyperinflation.

 

Des périodes fastes ou déprimées parfois prolongées

Si la baisse ponctue la hausse environ une année sur trois ou quatre, la Bourse ne connaît aucune règle absolue. Il arrive que plusieurs années de baisse se succèdent. La Bourse de Paris a ainsi connu sa plus longue série d’années noires de 1963 à 1967, avec 5 années de baisse consécutives.

Depuis le tournant du millénaire, l’indice CAC 40 a aussi connu des baisses à répétition deux années de suite, comme en 2001 (-22%) et 2002 (-33,7%), ou en 2010 (-3,3%) et 2011 (-17%).

A l’inverse, les cycles de reprise ayant suivi ces périodes de morosité prolongée ont aussi été plus longs. L’indice CAC 40 a aligné 5 années de hausse d’affilé de 2003 à 2007, et quasiment six années de hausse de 2012 à 2017, si l’on compte « pour rien » le repli de 0,5% enregistré en 2014.

 

Des replis au cours des années de hausse

Vu de près, les fluctuations des actions sont inhérentes à l’instabilité des marchés financiers. Au cours de chaque année, l’indice CAC 40 enregistre des mouvements de hausse et de baisse dépassant 10% d’écart. Les actions traversent ainsi des phases de baisse, même les années de hausse, tandis qu’elles enregistrent souvent des rebonds importants, même les années de baisse.

Six grandes tendances en dix ans

Date

CAC 40

Var.

31/12/2008

   3 217,97  

 

18/02/2011

   4 157,14  

+30%

18/05/2012

   3 008,00  

-31%

27/04/2015

   5 268,91  

+83%

27/06/2016

   3 984,72  

-25%

21/05/2018

   5 637,51  

+43%

18/12/2018

   4 765,31  

-15%

 

Au cours des dix dernières années, par exemple, l’indice CAC 40 est passé de 3218 points fin 2008, à 4765 points le 18 décembre 2018, soit 48% de hausse en dix ans. Mais cette hausse ne s’est pas déroulée de façon linéaire. On peut distinguer six grandes phases de hausse et de baisse de l'indice CAC 40: hausse de 30% du 31/12/2008 au 18/2/2011, rechute de 31% au creux du 18/5/2012, rebond de 83% au pic du 27/4/2015, repli de 25% au creux du 27/6/2016, reprise de 43% au pic du 21/5/2018, suivi de la dernière baisse ayant atteint 16% de recul au creux du 10 décembre, selon un bilan provisoire.

 

Une douzaine de hausses et baisses dépassant 10%

Au cours de ces grandes phases de hausse et de baisse, on observe facilement deux douzaines de hausses et baisses de plus ou moins grande ampleur.

On peut en répertorier une douzaine depuis le printemps 2015. Après un pic à 5284 points en séance le 27/4/2015, le CAC 40 a enchaîné les scores suivants: -13%, +13%, -16%, +15%, -22%, +18%, -14%, +38%, -7%, +10%, -10%, +12% et -16%. Le bilan de ces treize mouvements de balancier se solde par un repli de 10%.

Hauts et bas du CAC 40 depuis 2015

date

pic

creux

var.

27/04/2015

5 283,71  

 

 

08/07/2015

 

4 601,90  

-13%

05/08/2015

5 202,76  

 

+13%

29/09/2015

 

4 377,22  

-16%

06/11/2015

5 011,65  

 

+14%

11/02/2016

 

3 892,46  

-22%

21/04/2016

4 607,69  

 

+18%

27/06/2016

 

3 955,98  

-14%

08/05/2017

5 442,10  

 

+38%

29/08/2017

 

5 041,89  

-7%

23/01/2018

5 567,03  

 

+10%

28/03/2018

 

5 038,12  

-10%

21/05/2018

5 657,44  

 

+12%

10/12/2018

 

4 732,02  

-16%

 

Mais les fortes fluctuations enregistrées au cours de ces quatre dernières années ont pu exposer les épargnants à bien plus de gains ou de pertes que l’évolution de 10% observée de date à date, en fonction des moments où ils ont acheté et vendu, et de la façon dont ils ont investi.

Face à ces phases de repli, et à l’incertitude des marchés financiers en général, quelques réflexes permettent d’atténuer les aléas de la Bourse.

 

Lire aussi : Trois réflexes face aux marchés tourmentés

Pour toute question sur votre assurance-vie, contactez Placement-direct.fr

par téléphone au 01 53 32 73 32
ou directement ici : contact

Publié le 21/12/2018